SAVOIR-DIRE : LA FERME IMPOSSIBLE_


QU'EST-CE QUE LA FERME IMPOSSIBLE?
Introduction Conférence sur
La ferme impossible
La ferme impossible
en chiffres (2012)
La ferme impossible
LIVRE (2015)

 


QU'EST-CE QUE LA FERME IMPOSSIBLE?
La ferme impossible c'est une fermette artisanale qu'il ne nous est plus permis d'exploiter aujourd'hui. C'est une petite ferme qui pourrait être gérée par une petite famille et rentabilisée. C'est au départ deux vaches, 200 poules pondeuses et 500 poulets à chair élevés ensemble au pâturage, du printemps à l'automne. C'est la micro-entreprise agroalimentaire plurielle qui fait son abattage, sa transformation et sa propre mise en marché. Ce pourrait être, en somme, le point de départ de la revitalisation de nos régions, grâce à la libre entreprise artisanale qui privilégierait un réseau de distribution local dit «circuit court». C'est aussi le nom et le sujet de notre première conférence
.



CONFÉRENCE MULTIMEDIA DE Dominic Lamontagne
De l'étranglement agricole à la néo-agriculture de masse

CALENDRIER BOOKING VIDÉO REVUE DE PRESSE
AFFICHE


Description courte
La ferme impossible documente l'assaut législatif lancé sur notre agriculture depuis la fin des années 1940 par le gouvernement du Québec. Malgré les recommandations phares proposées par le rapport Pronovost, l'étranglement agricole semble aujourd'hui total. Une réappropriation collective s'impose. Rêvons ensemble d'une agriculture nouvelle, durable et efficace qui se pratique à toute petite échelle, par une majorité de personnes.

Description longue
La conférence documente d'abord l'assaut législatif lancé sur notre agriculture à la fin des années 1940 par le gouvernement du Québec, au profit d'un monopole qui sera dès 1972 exercé sans partage par l'Union des producteurs agricoles (UPA). Malgré le rapport de la Commission sur l'avenir de l'agriculture et de l'agroalimentaire québécois (rapport Pronovost), qui recommandait en 2008 de nous ouvrir à une agriculture plus diversifiée, aucune tentative n'est encore parvenue à ébranler la vision monolithique de l'agriculture défendue par ce tout-puissant syndicat. Le deuxième volet de la conférence porte sur les solutions de réappropriation collective qui nous permettraient d'aspirer à une véritable souveraineté alimentaire. Une des pierres angulaires de ce mouvement citoyen réside dans le commerce que nous pourrions faire, entre nous, d'aliments de base et de produits maison tels que les œufs, le yogourt et le pain.

Visionnez la vidéo promotionnelle.


photo: François Papillon
DOMINIC LAMONTAGNE : En 1997, il fonde avec un ami l'entreprise Günt Multimédia qu'il quitte en 2003 pour créer avec sa compagne, Amélie Dion, une entreprise spécialisée dans les repas sous vide, Gastronomie Le Naked Lunch. Peu après, le couple acquiert pignon sur rue en ouvrant un bistro rue Wellington à Montréal. Le Naked Lunch est reconnu pour son smoked meat de magret de canard et ses conserves haut de gamme faites maison. L'aventure se termine en 2012, lorsque la famille délaisse la frénésie de la métropole pour s'installer à Sainte-Lucie-des-Laurentides, à la recherche d'un peu plus d'authenticité. Elle lance alors EN PLEINE GUEULE, entreprise luciloise vouée à la promotion de l'autonomie alimentaire et de la gastronomie responsable. Dominic désire aujourd'hui redonner à tous la possibilité et le goût de pratiquer une agriculture locale à dimension humaine.

INSCRIVEZ-VOUS
En vous inscrivant à notre liste
de diffusion, vous serez tenus au
courant des dates et lieux des
conférences qui s'ajouteront
progressivement au calendrier.
*
 
*important
  


LA FERME IMPOSSIBLE EN CHIFFRES

En 1950 240 000 producteurs agricoles exploitaient 145 000 fermes pour générer 160 millions de dollars de revenus (l'équivalent de 1,6 milliard en dollars d'aujourd'hui). Actuellement, moins de 38 000 producteurs agricoles exploitent moins de 23 000 fermes mais se partagent plus de 7 milliards de revenus et plus de 12 milliards de dollars en quotas. C'est dire que l'agriculture est aujourd'hui réservée à une élite qui récolte beaucoup plus d'argent en appauvrissant les choix des consommateurs.


Le Québécois moderne n'est pas libre de devenir producteur agricole, il est contraint de respecter une mise en marché collective dont la lourde administration a été confiée, il y a bien trop longtemps, à l'Union des producteurs agricoles (UPA). C'est ainsi que tous les producteurs intéressés doivent vendre le même produit, pour lequel ils recevront le même prix : parce que toutes les ventes des producteurs sont faites au prix du gros, ils sont certains, année après année, de recevoir le plus bas prix de toute la chaîne alimentaire pour leurs produits. Par-dessus le marché, les producteurs d'œufs, de poulet et de lait doivent acheter leur droit de produire à gros prix : les fameux quotas, disponibles en de très rares occasions, voire jamais, ont ni plus ni moins l'effet (et l'utilité!) d'une contravention (extrêmement salée) sur les finances toujours précaires de l'entreprise en démarrage. Démonstration :

La ferme impossible

LA FERME IMPOSSIBLE (LIVRE 2015)

L'écriture d'un livre exposant les multiples facettes de cette ferme impossible
est en cours de rédaction. Sa publication est prévue pour l'automne 2015!
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour être tenu au courant du moment
exacte de sa sortie en librairie.

INSCRIVEZ-VOUS
*
 
*important
  LA FERME IMPOSSIBLE